www.faune-guyane.fr
Les partenaires
Consulter
Actu, aide, stats
Observatoire Mortalité Routière
Mode d'emploi
Oiseaux
Rapports du Comité d'Homologation de Guyane
- Rapports du Comité d'homologation de Guyane
Atlas préliminaire des oiseaux de Guyane
- Atlas préliminaire des oiseaux de Guyane - Cartes
- Atlas préliminaire des oiseaux de Guyane - Fiches espèces
Projet ODF - Oiseaux de France
- "Oiseaux de France", qu'est-ce que c'est ?
- Comment participer ?
- Tout sur le projet ODF en deux clics
- Oiseaux de France : Outils de communication
Liste des oiseaux de Guyane
- Liste des oiseaux de Guyane
- Au sujet de l'âge des oiseaux
- Liste rouge des Oiseaux menacés de Guyane
- Liste des oiseaux protégés de Guyane (Arrêté ministériel du 25/03/2015)
Aide à l'identification
- Enquête Tyranneau barbu
Chauves-souris
Mammifères terrestres
Mammifères marins
Reptiles
Amphibiens
Odonates
Papillons
Règles à respecter
Le projet LIFE BIODIV’OM
Contacts
Les liens
Comment participer ?

« Oiseaux de France » est un projet ambitieux, mais aussi collectif et fédérateur. Les divers objectifs de cet Atlas des oiseaux de France métropolitaine et d’outre-mer permettent à chacun de trouver sa place, selon ses envies et ses possibilités. Différentes méthodes sont en effet possibles.

  • Toutes les observations saisies sur Faune-Guyane ou sur NaturaList, qu’elles soient isolées et opportunistes ou qu’elles suivent un protocole précis, serviront à renseigner les cartes de répartition et les indices de nidification. A condition de ne pas négliger la localisation précise et de ne pas oublier le code nidification !
  • Listes complètes : Les observations saisies sous forme de liste complète permettent d’aller plus loin en autorisant des analyses statistiques pour étudier notamment la phénologie des espèces (variations d’abondance au cours de l’année, saisonnalité de la reproduction, etc.).
  • EPOC : Le protocole EPOC est vivement recommandé dans le cadre de l’Atlas et doit être privilégié autant que possible : il s’agit de listes complètes de 5 minutes exactement, où chaque oiseau est placé précisément sur la carte. Il permettra de calculer les densités et l’abondance globale des espèces (tailles de populations) à l’échelle de la Guyane. Pour y parvenir, nous devons réaliser le plus possible de comptages EPOC, partout. Ils doivent être répartis dans tous les habitats et pas seulement là où il y a beaucoup d’oiseaux ! Chaque observateur est invité à faire des EPOC chaque fois qu’il en a l’occasion.
  • EPOC-ODF : Les données issues du protocole EPOC pourront être analysées grâce à des relevés particuliers appelés EPOC-ODF qui répondent à un protocole plus strict. Il s’agit de réaliser 3 comptages EPOC consécutifs au même endroit, 3 fois par an. Contrairement aux EPOC, ils seront en nombre restreint et réalisés en des points précis, déterminés à l’avance par un tirage aléatoire. Ils ne sont donc pas destinés à tous les observateurs.
  • Suivi des oiseaux communs (STOC-EPS) : Le STOC-EPS a pour objectif de mesurer les variations d’abondance relative sur le long terme (tendances). Les comptages sont réalisés selon un protocole précis sur dix points fixes et répétés deux fois par an, chaque année. Le nombre de parcours suivis est encore trop faible. Pour porter ses fruits, le STOC-EPS doit connaître un nouvel élan, avec la participation de nouveaux observateurs.
  • Comptages de couples nicheurs : Pour certaines espèces suffisamment démonstratives, il est possible dans certaines circonstances de localiser précisément chaque couple nicheur sur une surface déterminée. Ces comptages spécifiques s’apparentent à la cartographie des territoires et permettront de mesurer précisément la distance entre les couples et la densité locale de l’espèce. Répétés à plusieurs endroits, dans différents environnements, ils viendront utilement compléter les abondances calculées à partir des EPOC. Pour cela, la localisation précise et le code nidification sont indispensables ! A vous de choisir l’espèce qui vous intéresse et votre zone d’étude (n’hésitez pas à nous contacter pour des conseils).
  • Suivis spécifiques d’espèces rares ou localisées : Tous les suivis réalisés par le GEPOG depuis de nombreuses années (Coq-de-roche, Héron agami, oiseaux marins nicheurs…) seront bien sûr pris en compte.

A vous de jouer !

 

https://cdnfiles1.biolovision.net/www.faune-guyane.fr/userfiles/Documentsdivers/Oiseaux/AFFICHEODFCOMMENTPARTICIPER.jpg

Télécharger l'affiche "Comment participer".

Projet porté par la LPO France, en collaboration avec un réseau d’associations partenaires.