Visiteur Anonyme  [J'aimerais participer]
VisionatureLife+ Cap DomVisionature
Accueil
 
Les partenaires
Consulter
Actu, aide, stats
 - 
Actualités
 - 
Agenda
  Aide
  Statistiques d'utilisation
Synthèses avifaune
Observatoire Mortalité Routière
Mode d'emploi
Oiseaux
Chauves-souris
Mammifères terrestres
Mammifères marins
Reptiles
Amphibiens
Odonates
Règles à respecter
Le programme LIFE+ CAPDOM
 
Contacts
Les liens

Actualités
page :
 
 
1
2
3
4
5
6
7
8
9
>
>|
Nbre/page :
nbre : 410
 
mardi 4 août 2020
Mammifères
La photo du mois de juillet
posté par Olivier Claessens/gepog
 
samedi 25 juillet 2020
Odonates
Les Argia de Guyane
posté par Olivier Claessens/gepog
 
mercredi 22 juillet 2020
Phasmes
16 nouvelles espèces et un nouveau genre de phasmes décrits en Guyane
posté par Olivier Claessens/gepog
 
samedi 11 juillet 2020
Oiseaux
"ACasa" : les photos du confinement
posté par Olivier Claessens/gepog
 
samedi 4 juillet 2020
Oiseaux
Le mystère des Milans des marais

Les ornithologues attentifs aux données saisies sur Faune-Guyane auront sans doute remarqué un afflux d'observations de Milans des marais (Rostrhamus sociabilis) depuis quelques semaines.

Bien que l'espèce soit présente en Guyane toute l'année et s'y reproduise localement, on constate en effet en nette augmentation du nombre de données d'avril à août, avec un maximum atteint en juin.

http://files.biolovision.net/www.faune-guyane.fr/userfiles/Documentsdivers/Oiseaux/Rostrhamussociabilisphno040720.jpg

Mais surtout, on observe alors des groupes d'oiseaux en déplacement, pouvant compter jusqu'à plusieurs dizaines d'individus. Ces mouvements migratoires restent encore largement mystérieux : d'où viennent les migrateurs observés, jusqu'où vont-ils ?

Le Milan des marais possède une répartition qui, sans être régulière, s'étend sur une grande partie de l'Amérique du sud, au nord jusqu'au Mexique, Cuba et la Floride. L'espèce a été amplement étudiée en Floride, mais beaucoup moins en Amérique du Sud. Les oiseaux de Floride ne sont pas migrateurs mais plutôt nomades en réponse aux conditions du milieu qui influent sur la disponibilité des ressources alimentaires. Ceux d'Argentine migrent en partie vers le Pantanal après la reproduction.

Entre ces deux régions extrêmes, le mystère persiste autour des déplacements saisonniers des Milans des marais. Le Milan des marais est un prédateur très spécialisé, s'alimentant presque exclusivement d'escargots  aquatiques du genre Pomacea. Ces proies connaissent-elles des variations saisonnières d'abondance, qui obligeraient les milans à quitter leur région d'origine ?

En attendant que des chercheurs (en Guyane ou ailleurs) équipent de GPS quelques individus afin de suivre leurs déplacements au cours de l'année, une analyse fine des données de Faune-Guyane permettra peut-être de mieux décrire ces déplacements à l'échelle de notre région. Pour cela, en cas d'observation de groupes d'oiseaux en migration, n'oubliez pas de noter l'heure et la direction de vol, et de cocher la case "migration active".

Olivier Claessens

 

Milans des marais (Rostrhamus sociabilis) en migration, Cayenne le 10/05/2020 © O. Claessens

posté par Olivier Claessens/gepog
 
mardi 30 juin 2020
Chauves-souris
La photo du mois : Quand les chauves-souris font du camping !
posté par Olivier Claessens/gepog
 
dimanche 28 juin 2020
Oiseaux
Comptage annuel de la colonie de Hérons agamis
posté par Olivier Claessens/gepog
 
dimanche 21 juin 2020
La date de la photo et de l'observation ne correspondent pas
posté par Olivier Claessens/gepog
 
samedi 13 juin 2020
Mammifères
Le casse-tête des petits Opossums-souris
posté par Olivier Claessens/gepog
 
dimanche 7 juin 2020
Oiseaux
Hirondelles argentines
posté par Olivier Claessens/gepog
page :
 
 
1
2
3
4
5
6
7
8
9
>
>|
Nbre/page :
nbre : 410

GEPOG : 431 route d'Attila Cabassou, 97354 Rémire-Montjoly / 05.94.29.46.96 / association@gepog.org «VisioNature est un outil développé avec la collaboration du réseau LPO. Grâce aux technologies Internet, débutants, amateurs et professionnels naturalistes peuvent partager en temps réel leur découverte et ainsi améliorer la connaissance et la protection de la faune»
Biolovision Sàrl (Switzerland), 2003-2020